Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Bandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer

Infosblog

Le chargement du véhicule

Le chargement du véhicule est un élément essentiel lors de nos déplacements. Nous sommes tous à essayer de charger au maximum le véhicule avec le risque de créer des situations dangereuses.

Afin de charger calmement et non à la vas-vite, il est préférable de charger son véhicule la veille plutôt que le matin du départ si vous pouvez ensuite le stationner à l’abri du vol.

Pensez à répartir les bagages de façon équilibrée, en plaçant les plus lourds dans le coffre, le plus bas possible (afin de baisser le centre de gravité du véhicule et donc d’éviter de le déséquilibrer).

Ne laissez aucun objet non arrimé à plus forte raison sur la plage arrière. Une bouteille d’eau, par exemple, peut se transformer en projectile au moindre coup de frein et pourrait de blesser un passager.

 


 

 

Que ce soit la largeur, la longueur ou le poids, les conditions de chargement d’un véhicule sont réglementées.

  • Une voiture ne peut circuler avec un poids total réel (PTR) :qui excède le poids total autorisé en charge (PTAC), indiqué sur la carte grise.
  • La largeur du chargement du véhicule ne doit pas dépasser 2,55m.
  • A l’arrière, le chargement d’un véhicule (ou d’une remorque) ne doit pas dépasser de plus de 3 mètres l’extrémité du véhicule (ou de sa remorque).
  • A l’avant, le chargement ne doit pas dépasser l’aplomb antérieur du véhicule.

 

Le contrevenant risque une amende de 135 euros. Lorsque les dépassements excèdent les limites réglementaires de plus de 20%, l’infractionniste encourt une amende pénale pouvant aller jusqu’à 1 500 euros.

Enfin, l’article R.312-19 du Code de la route précise que « toutes précautions utiles doivent être prises pour que le chargement d’un véhicule ne puisse être une cause de dommage ou de danger ». Tout conducteur d’un véhicule dont le chargement est mal arrimé encourt une amende forfaitaire de 68 euros.

Si le coffre n’est pas suffisant, vous pouvez être tenté d’utiliser un coffre de toit..

 

Pensez à ce que le coffre de toit soit solidement arrimé.

Pensez à  ne pas dépasser le poids total en charge indiqué sur la carte grise. Respectez  le poids toléré préconisé par le constructeur pour votre toit et pour le coffre.

Centrez le coffre sur le toit afin de conserver le bon équilibre du véhicule et d’éviter toute mise en roulis.

Adaptez votre conduite au volume et à la charge du coffre. N’oubliez pas que le coffre de toit augmente la hauteur de votre véhicule. Attention à l’entrée de certains parkings, en particulier souterrains !

Equilibrez le chargement à l’intérieur du coffre et arrimez solidement ce chargement à l’aide des sangles. Ne laissez pas de sangle flotter au vent au risque de les transformer en de dangereux fouets !

Un arrêt, je vérifie l’arrimage du coffre et de son chargement.

Les coffres générant une résistance à l’air, quand vous n’avez plus besoin de votre coffre de toit, démontez-le!

Le contrevenant risque une amende de 135 euros. Lorsque les dépassements excèdent les limites réglementaires de plus de 20%, l’infractionniste encourt une amende pénale pouvant aller jusqu’à 1 500 euros.

Enfin, l’article R.312-19 du Code de la route précise que « toutes précautions utiles doivent être prises pour que le chargement d’un véhicule ne puisse être une cause de dommage ou de danger ». Tout conducteur d’un véhicule dont le chargement est mal arrimé encourt une amende forfaitaire de 68 euros.

Si le coffre n’est pas suffisant, vous pouvez être tenté d’utiliser un coffre de toit..

Pensez à ce que le coffre de toit soit solidement arrimé.

Pensez à  ne pas dépasser le poids total en charge indiqué sur la carte grise. Respectez  le poids toléré préconisé par le constructeur pour votre toit et pour le coffre.

Centrez le coffre sur le toit afin de conserver le bon équilibre du véhicule et d’éviter toute mise en roulis.

Adaptez votre conduite au volume et à la charge du coffre. N’oubliez pas que le coffre de toit augmente la hauteur de votre véhicule. Attention à l’entrée de certains parkings, en particulier souterrains !

Equilibrez le chargement à l’intérieur du coffre et arrimez solidement ce chargement à l’aide des sangles. Ne laissez pas de sangle flotter au vent au risque de les transformer en de dangereux fouets !

Un arrêt, je vérifie l’arrimage du coffre et de son chargement.

Les coffres générant une résistance à l’air, quand vous n’avez plus besoin de votre coffre de toit, démontez-le!

Plus le véhicule est lourd, plus la distance de freinage est grande et les accélérations difficiles. Par conséquent, augmentez les distances de sécurité et anticipez toute manœuvre dangereuse.

Le permis B est suffisant pour tracter une remorque dont le poids total autorisé en charge ne dépasse pas 750kg.

Pensez à équilibrez le chargement du véhicule et de la remorque.

Pensez à conduire de façon souple et homogène (évitez les à-coup, les freinages et accélérations brusques…).

N’oubliez pas que l’ensemble véhicule et remorque est plus long et plus lourd, donc plus délicat à manœuvrer, notamment en ville ou sur les petites routes.

Alourdi, le véhicule muni d’une remorque met presque 2 fois plus de temps à s’arrêter. Il convient donc d’adapter sa vitesse en fonction de la fluidité de la circulation, d’augmenter les distances de sécurité et d’anticiper plus que d’habitude toute manœuvre.

La capacité d’accélération, quant à elle, est affaiblie. C’est un paramètre à prendre en compte lors des dépassements.

La « mise en portefeuille» de la remorque est particulièrement dangereuse. Avant que la remorque se mette à osciller, réduisez votre vitesse.

Transporter un ou plusieurs vélos n’est pas sans risque. Pensez à équiper votre véhicule de porte-vélo. Plusieurs modèles existent mais avant tout achat, assurez-vous de la compatibilité du modèle avec votre véhicule.

Le modèle à sangles s’installe sur le coffre ou le hayon de la voiture. Il permet de transporter 3 vélos. Inconvénient : il cache la visibilité arrière du conducteur.

Le modèle pour attelage se fixe par pincement de la boule de remorquage ou sur une plaque solidaire de l’attelage. Il permet de transport de 2 ou 3 vélos. Inconvénient : il réduit la vue arrière du conducteur.

Le modèle de toit se fixe sur les barres de toit. Avec 1 seul vélo par porte-vélo. Mais il est possible d’installer plusieurs porte-vélos. Avantage : vue arrière dégagée. Inconvénients : grande hauteur du véhicule et prise au vent importante.

Pensez à ne pas dépassez la charge prévue pour chaque porte-vélo.

Pensez à vérifier, à chaque arrêt, la tension des sangles, le serrage des vis et des boulons.

Si vous utilisez un modèle de toit, n’oubliez jamais que les vélos augmentent la hauteur de votre véhicule. Attention à l’entrée de certains parkings (en particulier les parkings souterrains) !

Enfin, les vélos cachent votre plaque d’immatriculation, pensez à installer une plaque auxiliaire avec des feux arrière.

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus